Communiqué de presse

16/05/2017

Insécurité à l’officine : déclarer les agressions contribue à mieux les prévenir

Proches de la population, il arrive que les pharmaciens d’officine soient victimes de violences en tous genres : cambriolage, vandalisme, agressions physiques, vols à main armée, mais aussi injures et menaces. En 2016, le nombre d’agressions déclarées auprès de l’Ordre national des pharmaciens a diminué par rapport à l’année précédente. Toutefois, les actes de violence déclarés se durcissent avec notamment une augmentation des vols à main armée.