Communiqué de presse

19/07/2019

Insécurité et violence dans les pharmacies : l’Ordre en a une connaissance de plus en plus précise et met en place des outils pour accompagner les pharmaciens

L’Ordre national des pharmaciens publie ce jour son panorama annuel sur « La sécurité des pharmaciens d’officine » et procède à la comparaison avec l’année 2017.

Les déclarations d’actes d’incivilité et de violence à l’encontre des pharmaciens et des membres de leur équipe officinale ont augmenté en 2018 (+ 58% par rapport à 2017, avec 336 déclarations, contre 212). En contact direct avec la population, les pharmaciens d’officine sont victimes d’injures, menaces, vandalisme, agressions physiques, vols à main armée... 

Alors que depuis 2017, les déclarations d’agression s’effectuent à partir du site internet de l’Ordre. Il est donc plus facile, pour les pharmaciens, de signaler les faits dont ils ont été victimes. L’Ordre espère que cet élan de déclaration va s’accentuer encore, afin d’affiner sa connaissance du phénomène et pouvoir prendre les mesures adéquates.