Communiqué de presse

04/07/2018

Insécurité et violence : les pharmacies d’officine ne sont pas épargnées

Les déclarations d’actes d’incivilité et de violence à l’encontre des professionnels de santé augmentent (+ 120 en 2017). En contact direct avec la population, les pharmaciens d’officine sont aussi victimes d’injures, menaces, vandalisme, agressions physiques, vols à main armée... Aujourd’hui, l’Ordre national des pharmaciens publie son panorama annuel sur "La sécurité des pharmaciens d’officine".