Communiqué de presse

22/06/2011

Isabelle Adenot, président du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens, élue président du Groupement pharmaceutique de l'Union européenne (GPUE)

Le 21 juin 2011, Isabelle Adenot, Président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP), a été élue pour l’année 2012, Président du Groupement pharmaceutique de l’Union européenne (GPUE). Elle sera la première femme à présider cette organisation.

Le Groupement pharmaceutique de l’Union européenne (GPUE) est l’association européenne qui représente depuis 1959 les pharmaciens d’officine. Le GPUE regroupe les associations nationales de pharmaciens, les chambres et institutions ordinales de 30 pays européens : 24 Etats membres et 6 Etats membres observateurs.
La délégation française est composée par des représentants de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF), les Unions des syndicats des pharmaciens d’officine (USPO) et l’Ordre national des pharmaciens.

La mission du GPUE est de :

  • « promouvoir et développer la coopération entre pharmaciens d’officine européens ;
  • promouvoir le rôle des pharmaciens d’officine dans les systèmes de santé, en faveur de la protection de la santé publique par leurs prestations de services de santé et la préconisation d’une utilisation responsable et appropriée des médicaments. »

Isabelle Adenot prendra la tête du GPUE en janvier 2012, pour un an, tout en continuant d’assurer son mandat national de président du conseil national de l’Ordre des pharmaciens.

Lors de son mandat européen, elle aura deux priorités :

  • renforcer et promouvoir la place du pharmacien, spécialiste de la dispensation du médicament, en portant l’effort sur son rôle dans la protection du patient (pharmacovigilance, vigilance sanitaire…);
  • établir un comparatif de la mise en oeuvre, dans les Etats Membres, des nouveaux services de santé apportés par les pharmaciens aux populations.

Disponibilité et sécurité pour les patients inspireront l’ensemble des travaux, notamment sur les directives et actes délégués en préparation dans le domaine de la santé.

«L’organisation de la santé relève essentiellement des compétences des États membres, mais l’Europe de la santé avance sous l’effet d’un cadre communautaire qui s’étoffe. L’apport du GPUE c’est d’élaborer une vision commune, pour les 400 000 pharmaciens d’officine européens, sur leur rôle dans la dispensation des médicaments et les services de santé qu’ils pratiquent ; et de la faire partager au cœur des débats européens »  a déclaré Isabelle Adenot.