Evaluation du DP

Logo Dossier Pharmaceutique

Le Conseil national de l'Ordre des pharmaciens (CNOP) a su démontrer sa capacité technique à mettre en œuvre le DP. Il reste aujourd’hui à évaluer l’intérêt de l’outil dans son usage au service de la coordination, la qualité, la continuité des soins et la sécurité de la dispensation des médicaments, produits et objets définis à l'article L.4211-1 du code de la santé publique.

Premières études

Une première étude réalisée en 2008 avait montré l’importance de l’information délivrée par le DP au moment de la dispensation des médicaments par les pharmaciens.

Le CNOP, en partenariat avec les trois syndicats officinaux et la Société française de pharmacie clinique, avait reconduit cette étude en 2010 dans l’objectif d’étudier l’évolution de l’intérêt du DP à l’aube de son extension aux pharmacies hospitalières.

Synthèse des résultats 2010

Comité scientifique d’évaluation

Etant responsable de la mise en œuvre du DP, le CNOP ne peut évaluer cet outil. Il a confié cette mission à un comité scientifique d’évaluation autonome.

Présidé par Monsieur Jean Calop, professeur de pharmacie clinique à l’UFR de pharmacie de Grenoble, le comité est constitué de 6 membres. Aucun n’est conseiller ordinal et aucun n’est indemnisé pour sa participation, en dehors des remboursements des frais de transport.

Le comité a été mis en place suite à la lettre de mission  reçue de la présidente du CNOP le 1er juillet 2010 et a conduit ses travaux pendant 18 mois.

Le comité a rendu son rapport à la présidente du CNOP en janvier 2012.

Rapport du CSE

Appel à projets de recherche relatif à l’évaluation du Dossier Pharmaceutique

Le CNOP a estimé qu’il était maintenant possible d’évaluer le DP pour savoir précisément comment il est utilisé, et quels sont les bénéfices apportés, tant pour les patients que pour les professionnels ou pour le système de santé.
Pour cela, l’Ordre a lancé un appel à projets de recherche dont l’objectif était de sélectionner une ou plusieurs équipes de recherche selon trois axes d’étude. Ces axes avaient fait l’objet d’une délibération du CNOP qui avait pris en considération les recommandations énoncées dans le rapport remis par le comité scientifique d’évaluation. Les axes retenus étaient :

Axe 1 : Le DP et les interventions pharmaceutiques  
Ces études doivent permettre d’évaluer l’intérêt du DP qui, par la connaissance de l’ensemble des traitements pris par le patient, aide à améliorer la sécurité de l’acte pharmaceutique.

Axe 2 : Le DP et la coordination des soins
Ces études concernent l’impact du DP dans les relations entre les différents professionnels de santé qui prennent en charge le patient.

Axe 3 : L’intérêt du DP dans le système de santé français  
Ces études doivent permettre de mesurer l’intérêt du DP pour le système de soins français, tout particulièrement en termes d’économie dans un environnement où les ressources de santé sont limitées.

La date limite de soumission des dossiers était fixée au 30 septembre 2013. Un comité de sélection a étudié les dossiers soumis en vue de leur financement. Les membres de ce comité étaient :

  • Professeur Gilles Aulagner, Pharmacie clinique, Pharmacien praticien hospitalier, Hospices civils de Lyon
  • Professeur Marine Aulois-Griot, Droit et économie pharmaceutiques, Université Bordeaux Segalen
  • Professeur Jean Calop, Pharmacie clinique, Pharmacien praticien hospitalier, CHU de Grenoble
  • Docteur Xavier Desmas, Pharmacien d'officine, Président de la Commission de l'exercice professionnel
  • Madame Marcelline Grillon, Pharmacien d'officine, Présidente du CROP Centre
  • Professeur Hélène Van Den Brink, Droit et économie pharmaceutiques, Université Paris Sud

Ce comité a évalué les projets selon les critères présentés dans le règlement ci-dessous. Il a proposé une liste de projets à financer au président du CNOP, qui a suivi les propositions du comité.

Les deux projets de recherche qui ont été retenus sont : 

  • Le projet de l’Université de Grenoble : Apport du Dossier Pharmaceutique sur les Interventions pharmaceutiques en pharmacies d’OFFIcine (Etude DOPI-OFFI). Avec une approche scientifique rigoureuse l’étude DOPI-OFFI va évaluer l’impact du DP sur les Interventions Pharmaceutiques (IP) selon la codification développée par la SFPC. La méthode des choix discrets (Discret Choice Experiment ou DCE) permettra d’étudier la communication des IP entre professionnels de santé et proposera des évolutions du DP pour codifier en son sein les IP.
  • Le projet proposé par l’Appex (Clermond-Ferrand) : IPADAM – Interventions Pharmaceutiques A propos du Dossier Pharmaceutique et de l’Automédication. L’étude IPADAM va évaluer, grâce à la participation des stagiaires de 6ème année officine de huit facultés de pharmacie, la quantité et la qualité des interventions pharmaceutiques réalisées sur les médicaments hors prescription. Cette étude va également appréhender les freins rencontrés, tant au niveau des patients, que de l’équipe officinale pour l'inscription au Dossier Pharmaceutique de médicaments hors prescription.

Ces deux projets ont reçu un financement de, respectivement, 89 650 € et 17 000 €.

 

Baromètre satisfaction DP en officnie_déc 2014

 

Date de mise à jour : 02/03/2015