Le dépistage

Dépistage

Depuis juin 2013, les pharmaciens d’officine étaient autorisés à réaliser, dans un espace de confidentialité, trois tests de dépistage biologique (arrêté du 11 juin 2013 ).

Un arrêt du Conseil d’Etat en date du 8 avril 2015 a annulé cet arrêté. A ce jour, les pharmaciens d’officine n’ont donc plus la possibilité de réaliser ces tests de dépistage.

Il s’agissait :

  • du test capillaire d’évaluation de la glycémie. Il permet de mesurer votre taux de sucre dans le sang et ainsi de mettre en évidence un taux de sucre trop bas (hypoglycémie) ou trop élevé (hyperglycémie pouvant faire suspecter un diabète). Il est réalisé à partir d'une goutte de sang prélevée sur le bout du doigt. Chez les patients diabétiques, il peut être utilisé dans une démarche d'éducation thérapeutique du patient .
  • du test oro-pharyngé d’orientation diagnostique des angines à streptocoque du groupe A. Un prélèvement réalisé dans le fond de la gorge, sur l'amygdale, à l'aide d'une petite brosse (écouvillon) permet de savoir si vous êtes ou non infecté par une bactérie responsable de la majorité des angines bactériennes, le streptocoque du groupe A.
  • du test naso-pharyngé d’orientation diagnostique de la grippe. Réalisé le plus tôt possible après l'apparition des symptômes, ce test permet de mettre en évidence la présence des virus de la grippe les plus fréquents (Influenza A et B). Il est réalisé à partir d'un prélèvement fait dans le nez à l'aide d'une petite brosse (écouvillon).

En fonction du résultat des tests, votre pharmacien d'officine vous apportait des conseils adaptés et, si nécessaire, vous invitait à consulter un médecin ou à réaliser un examen plus complet dans un laboratoire de biologie médicale.

Date de mise à jour : 29/04/2015