Nouvelles missions

Les missions du pharmacien prévues par la loi HPST : quelle est votre réalité sur le terrain ?

L’Ordre souhaite savoir comment les mesures de cette loi de 2009, dont certains textes d'application restent encore à paraître, se sont traduites de façon effective dans le quotidien des pharmaciens d’officines. C’est pourquoi il lance un questionnaire pour recueillir votre expérience à ce sujet. Vous pouvez y répondre jusqu’au 2 mai 2016.

Le pharmacien est un maillon essentiel dans le parcours de soins du patient avec des atouts indéniables : confiance des patients, disponibilité, sécurité, proximité, maillage territorial, …et un rôle en première ligne, avec des compétences en matière de santé.

La loi HPST, votée en 2009 a considérablement revu et étendu les missions du pharmacien.

En complément  de son rôle dans la dispensation et la préparation des médicaments, l’article L.5125-1-1 A de code de la santé publique introduit par cette loi  a défini clairement 8 missions pour le pharmacien d'officine  : 4 missions obligatoires et 4 missions facultatives qui permettent  une évolution significative de l'exercice pharmaceutique.

Dans ces dernières, les pharmaciens exerçant en officine peuvent notamment, à leur initiative :

  • participer à l'éducation thérapeutique et aux actions d'accompagnement de patients ;
  • assurer la fonction de pharmacien référent dans certains établissements dépourvu de PUI ;
  • participer à la coopération entre professionnels de santé et  être désignés comme correspondant au sein de l'équipe de soins par le patient ;
  • proposer des conseils et prestations destinés à favoriser l’amélioration ou le maintien de l’état de santé des personnes.

Mais comment cette loi datant de 2009, et dont certains textes d'application ne sont pas encore parus,  a-t-elle effectivement été transposée dans la réalité quotidienne des pharmaciens d’officines ?

 

Votre avis nous intéresse : répondez à un questionnaire en moins de 10 minutes

C'est pour répondre à cette question que nous vous proposons de recueillir vos réponses à ce questionnaire.

L'exploitation des résultats aidera l’Ordre, à mener les actions indispensables à une meilleure traduction des éléments de la loi dans la réalité et à enrichir l’exercice pharmaceutique au quotidien pour le bénéfice des patients.

> Répondre au questionnaire

 

 

Pour en savoir plus  :

> Education thérapeutique ou les actions d'accompagnement du patient  

> Le pharmacien référent  

> La coopération entre professionnels de santé  

> Décret n°2011-375 du 5 avril 2011

> Article R.5125-33-5 du CSP

 

Date de mise à jour : 14/04/2016