La défense de l’honneur de la profession

« Lorsque les informations sont tronquées ou biaisées, que des affirmations sont fausses ou devenues fausses, l’Ordre national des pharmaciens a pour mission d’assurer la défense de l’honneur de la profession
(art. L4231-1 du code de la santé publique) ».
 Isabelle Adenot, Président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens

 

Veiller à l’honneur de la profession

Dès l’instant où l’on prétend que les pharmaciens privilégient leur intérêt commercial à celui des patients et qu’ils mettent en péril les valeurs professionnelles, il appartient à l’Ordre national des pharmaciens (ONP) de le vérifier. Si cela est confirmé, il sanctionne (583 décisions rendues en 1ère instance et en appel des chambres de discipline en 2014).
Accédez aux jurisprudences  
En revanche, si les informations sont tronquées, calomnieuses ou préjudiciables à l’image de la profession, si elles entachent sa réputation, entamant par là même la confiance du public, il appartient également à l’ONP « d’assurer la défense de l’honneur de la profession » (art. L4231-1 du code de la santé publique).

 

« Médicaments pour une transparence de la consommation et des coûts - 5 questions franches et 1 enquête incontestable  »

Capture-Couv

  • Oui ou non, la consommation de médicaments des Français est-elle la plus élevée d’Europe ?
  • Oui ou non, les pharmaciens incitent-ils les Français à la consommation de médicaments ?
  • Oui ou non, les prix des médicaments de prescription médicale facultative sont-ils souvent plus élevés en France que dans d’autres pays européens ?
  • Oui ou non, une réelle concurrence existe-t-elle entre les pharmacies françaises ?
  • Oui ou non, les pharmacies sont-elles systématiquement plus chères que les parapharmacies et grandes et moyennes surfaces (GMS) ?

Pour répondre à ces 5 questions, l’Ordre national des pharmaciens a édité et diffusé un document intitulé « Médicaments pour une transparence de la consommation et des coûts - 5 questions franches et 1 enquête incontestable ».

Ce document rassemble des données issues d’une étude exclusive et incontestable ONP - IMS Health (étude représentative portant sur plusieurs milliers de pharmacies françaises et européennes, parapharmacies et GMS) et de rapports officiels :

  • Analyse des ventes de médicaments en France en 2012, par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), publiée en juillet 2013 ;
  • Rapport au ministre chargé de la Sécurité sociale et au Parlement sur l’évolution des charges et produits de l’assurance maladie, publié le 11 juillet 2013 par la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) ;
  • Health at a glance 2013, indicateurs de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ;
  • Comptes nationaux de la santé, 2011, Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES).
Date de mise à jour : 28/09/2015