Les pharmaciens - Panorama au 1er janvier 2014

Date

19/06/2014

Les pharmaciens - Panorama au 1er janvier 2014

Résolument ouvert sur la prospective, l’Ordre est plus que jamais déterminé à contribuer par ses études à l’amélioration de la connaissance des ressources pharmaceutiques. Alors que la profession est en pleine restructuration, il est en effet essentiel de disposer des constats réels. Ils sont d’ailleurs parfois bien éloignés des idées reçues que certains véhiculent !

Cette année la profession vieillit encore, avec une moyenne d’âge de 46,5 ans. Les pharmaciens retardent leur départ à la retraite (près de 2 000 ont plus de 66 ans, près de 20 000 ont plus de 56 ans) et la profession n’attire plus les jeunes : 26,3% des jeunes diplômés ne s’inscrivent pas à l’Ordre et le nombre d’adjoints qui deviennent titulaires, a baissé de 12,5% en 2013.

Cette année encore et plus que jamais, la profession, pour s’adapter aux contraintes économiques et aux évolutions professionnelles se concentre. Le maillage territorial reste néanmoins toujours harmonieux.

Ainsi, le nombre de structures juridiques possédant des laboratoires de biologie médicale (LBM) a été réduit de moitié depuis l’ordonnance de 2010, le nombre de sites restant pratiquement stable (certains LBM ont plus de 50 sites). Côté dispensation des médicaments, on compte 35 officines (une fermeture tous les trois jours) et 4 Pharmacies à Usage Intérieur (PUI) pour 100 000 habitants. Le nombre de Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) a doublé en 2013 et on recense 20 Centrales d’Achats Pharmaceutiques (CAP). Les Sociétés de Participations Financières de Professions Libérales (SPFPL) sont déjà nombreuses : 97 en Biologie, 140 en officine.

Connaître pour construire l’avenir, tel est l’objet de ce rapport démographique. Il est complété par 21 fascicules régionaux disponibles sur le site Internet de l’Ordre pour restituer de manière plus précise la diversité des évolutions humaines et structurelles dans les grands territoires de santé.