Le dépistage

Dépistage

Suite à la publication de l’arrêté du 1er août 2016 déterminant la liste des tests, recueils et traitements de signaux biologiques qui ne constituent pas un examen de biologie médicale, les catégories de personnes pouvant les réaliser et les conditions de réalisation de certains de ces tests, recueils et traitements de signaux biologiques, les pharmaciens d’officine sont autorisés à réaliser, dans un espace de confidentialité, trois tests de dépistage.

Il s’agit :

  • du test capillaire d’évaluation de la glycémie, destiné au repérage d’une glycémie anormale. Les pharmaciens ne sont autorisés à pratiquer ce test que dans le cadre d’une campagne de prévention du diabète.
  • du test oro-pharyngé d’orientation diagnostique des angines à streptocoque du groupe A. Un prélèvement réalisé dans le fond de la gorge, sur l'amygdale, à l'aide d'une petite brosse (écouvillon) permet une orientation diagnostique en faveur d’une angine bactérienne.
  • du test oro-pharyngé d’orientation diagnostique de la grippe. Réalisé le plus tôt possible après l'apparition des symptômes, ce test permet une orientation diagnostique en faveur d’une grippe.

Ces tests rapides d’orientation diagnostique et d’évaluation (TROD) sont réalisés dans un espace de confidentialité selon une procédure d’assurance qualité mis en place au sein de la pharmacie.

Le pharmacien est tenu d’informer le patient que ces tests sont des éléments d’orientation diagnostique qui ne se substituent pas au diagnostic réalisé au moyen d’un examen de biologie médicale.

Le pharmacien qui réalise le test, en adresse, avec le consentement du patient, le résultat à son médecin. Ce dernier, si la démarche diagnostique ou thérapeutique le justifie, propose au patient la confirmation du résultat par un examen de biologie médicale.

Date de mise à jour : 19/06/2017