Formations initiales

Formations initiales

La réforme des études pharmaceutiques est entrée en application depuis la rentrée 2010-2011 et permet d’offrir une culture commune aux études de santé en fusionnant la première année des études des quatre professions de santé : médecine, odontologie, pharmacie et maïeutique. Cette réforme a également pour objectifs de favoriser la réorientation des étudiants en situation d’échec et d’instaurer, à terme, de nouvelles passerelles, entrantes et sortantes.

La première année universitaire est divisée en deux semestres.

Au 1er semestre, un tronc commun conjugue :

  • des sciences fondamentales (biologie, physique, chimie, pharmacologie, etc.) ;
  • des sciences médicales (anatomie, histologie, embryologie, physiologie, etc.) ;
  • des sciences humaines et sociales.

Ces disciplines seront complétées par des enseignements spécifiques à chacune des filières au 2ème semestre.

À la fin du 1er semestre, les étudiants passent la première partie du concours. À la fin du 2ème semestre, la seconde partie des épreuves conjugue épreuves communes et épreuves spécifiques.

Un étudiant peut se présenter dans plusieurs filières à condition d’avoir suivi les enseignements spécifiques correspondants.

Les étudiants réorientés à l’issue du 1er ou du 2ème semestre peuvent se réinscrire ultérieurement en première année sous certaines conditions.

A noter
Une expérimentation est mise en œuvre dans dix facultés (Angers, Clermont-Ferrand I, Paris-V, Paris-VII, Paris-XIII, Poitiers, Rouen, Saint-Étienne, Strasbourg et Tours) au cours de l'année universitaire 2014-2015 ou au cours de la suivante. Elle porte sur les modalités d'admission et de réorientation des étudiants de première année commune d’études de santé (Paces) et sur l’accès direct des étudiants en deuxième ou troisième année.

Une fois le cap de la première année passé, l’étudiant en pharmacie devra valider chaque année 60 ECTS (European credits transfer system) ainsi que des unités d’enseignement (UE) libres et valider en plus :

  • en 2ème année, un stage officinal de 6 semaines et l’AFGSU (Attestation de formation aux gestes et soins d’urgence) niveau 1 ;
  • en 3ème année, un stage d’application officinal de 2 semaines ;
  • en 4ème année, l’AFGSU niveau 2. En fin de 1er semestre le choix de la filière (officine, industrie/recherche ou internat/recherche) se fait. De plus, il y a possibilité de passer le concours de l’internat ;
  • en 5ème année hospitalo-universitaire, le stage hospitalier avec un enseignement spécifique par filière choisie ;
  • en 6ème année :
    • pour la filière officine, un stage professionnel de 6 mois et des enseignements à visée officinale,
    • pour la filière industrie, un stage professionnel de 6 mois en industrie et un master 2 spécialisé professionnel ou de recherche.

Le saviez-vous ?

Docteurs en pharmacie, pharmaciens : quelles différences ?
Découvrez-les !

A l’issue de la sixième année d’étude de pharmacie, l’étudiant doit soutenir une thèse dite d’exercice pour obtenir son diplôme. Cette thèse consiste en un mémoire dactylographié, rédigé en français. Le sujet doit être impérativement accepté par l’enseignant qui en assurera la direction, appelé directeur de thèse, et approuvé par le directeur de l'UFR dispensant des formations pharmaceutiques.

Les études se terminent par l’obtention du diplôme d’Etat de docteur en pharmacie (soutenance de la thèse d’exercice  de docteur en pharmacie). Les jeunes diplômés prononcent le serment de Galien .

Ce cursus pourra être complété par un (des) diplôme(s) d’université et/ou des études doctorales pour soutenir, après 3 ans de recherche, une thèse de doctorat.

Concernant l’internat en pharmacie, celui-ci débute en 6ème année et comprend 4 années d’études dans 3 filières :

  • pharmacie, avec 2 options : pharmacie hospitalière - pratique et recherche ou pharmacie industrielle et biomédicale ;
  • innovation pharmaceutique et recherche ;
  • biologie médicale, avec 2 options : biologie médicale spécialisée ou polyvalente.

Il est toutefois à noter que chaque université conserve son autonomie pour l’organisation des études, il convient donc de se rapprocher de l’une ou l’autre des 24 facultés de pharmacie pour avoir plus de renseignements.

Date de mise à jour : 03/05/2017