Ordre national
des pharmaciens

Imprimer

Covid-19

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens d'officine ICI

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens de PUI ICI

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens de l'industrie ICI

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens biologistes médicaux ICI

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens de la distribution en gros ICI

 

Informations mises à jour le 27/11/2020

 

Lettre ministérielle du 26 novembre 2020 relative à la poursuite de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière.

Le ministre des solidarités et de la santé à Mesdames les Présidentes et Messieurs les Présidents.

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière est désormais lancée depuis le 13 octobre et nous arrivons au terme de la première période que j'avais fixé au 30 novembre.

En cohérence avec l'avis de la Haute Autorité de santé, et dans le contexte sanitaire complexe lié à la circulation active de la COVID-19, cette première période a été marquée par la priorisation de la vaccination en direction des publics les plus fragiles, des professionnels de santé et de tout professionnel en contact régulier et prolongé avec les personnes à risque de grippe sévère.

La stratégie de priorisation à laquelle vous avez contribué avec beaucoup d'engagement, a été parfaitement comprise du grand public, et les personnes ciblées ont manifesté leur volonté de se faire vacciner dès les premiers jours de la campagne. Nous ne pouvons que nous en féliciter et je vous remercie de vous être tous mobilisés.

Ainsi, à l'approche de la fin du mois de novembre, les données de dispensation et de remboursement montrent qu'environ 80 % des vaccins ont été dispensés auprès des personnes âgées de 65 ans et plus, et qu'il y a d'ores et déjà plus de primo-vaccinés que l'an dernier, notamment parmi les 65 ans et plus.

La dynamique de la campagne a elle aussi été exceptionnelle et, à fin novembre, toutes les doses de vaccins précommandées par les pharmacies d'officines et les établissements de santé et médico-sociaux seront livrées et rapidement dispensées en totalité.

Cependant le contexte dans lequel se déroule cette campagne est inédit, et nous devons continuer de protéger les plus fragiles d'une double infection grippe et Covid 19, car les personnes à risque de développer une infection grave à la Covid-19 sont également celles qui sont le plus exposées aux formes sévères de la grippe saisonnière.

Nous devons également conforter la protection des professionnels qui les entourent et qui garantissent dans cette crise sanitaire, la continuité des soins. Ils ont exprimé une adhésion beaucoup plus forte à la vaccination, et leur répondre doit rester un enjeu essentiel de cette campagne.

Aussi, pour renforcer notre objectif de santé publique, et dans l'attente des premières estimations de couverture vaccinale qui me parviendront en décembre, je vous demande de continuer à réserver la vaccination en direction des publics et professionnels cibles des recommandations vaccinales, comme l'a recommandé la Haute Autorité de santé dans son avis du 20 mai 2020 et ce, jusqu'à la fin du mois de décembre.

Je souhaite donc que chaque professionnel prescripteur et vaccinateur contre la grippe continue de porter cette stratégie de priorisation comme vous l'avez fait jusqu'à présent, ce dont je vous remercie.

Les vaccins commandés par l'Etat, et qui sont mobilisés à partir de cette semaine puis ensuite tout le mois de décembre, seront donc ainsi orientés en priorité vers les publics fragiles et les professionnels les prenant en charge, en trois grandes séquences. Un premier temps vers les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, puis en établissements de santé et enfin, en fonction de la situation et de l'évaluation des besoins, vers les pharmacies d'officines.

Les bulletins épidémiologiques de Santé publique France montrent que la grippe n'est pas encore présente sur le territoire. La campagne de vaccination se termine en principe le 31 janvier, nous avons donc le temps d'amplifier nos efforts grâce à votre implication et la mobilisation des vaccins commandés par l'Etat.

Je vous remercie de relayer ce courrier auprès de vos réseaux de professionnels, en sachant pouvoir compter sur votre mobilisation dans la poursuite de cette campagne.

La présente lettre fera l'objet d'une mise en ligne sur le bulletin officiel du ministère. Je vous prie d'agréer, Mesdames les Présidentes, Messieurs les Présidents, l'expression de ma considération distinguée.

Pour mémoire, un premier courrier avait déjà été relayé le 14 octobre dernier.

Olivier VÉRAN

A l'attention de :

  • Madame Anne-Marie CURAT, Présidente du Conseil national de l'Ordre des sages-femmes.
  • Madame Carine WOLF, Présidente du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens.
  • Monsieur Patrick BOUET, Président du Conseil national de l'Ordre des médecins.
  • Monsieur Patrick CHAMBOREDON, Président du Conseil national de l'Ordre des infirmiers.

Source : Bulletin officiel Santé Protection sociale Solidarité N° 10 bis 26 novembre 2020

 

Consultez les FAQ officinePUIindustriebiologiedistribution en gros , pour les questions pratiques relatives à l'approvisionnement, la distribution et l’utilisation des masques, spécifiques à chaque métier ou contexte d’exercice.

 

Pharmaciens d’officine et de PUI : 

Depuis le 7 mars 2020,  les pharmaciens d'officine et hospitaliers peuvent préparer eux-mêmes des solutions hydro-alcooliques, conformément aux recommandations de l'OMS, en cas de rupture de leur approvisionnement. Cette possibilité est reconduite pendant toute la durée de l’état d’urgence sanitaire. Leur prix est réglementé durant cette période.

Consultez la FAQ officine  pour toutes les questions pratiques relatives aux gels et aux solutions hydro-alcooliques. 

Pharmaciens industriels : 

Depuis le 14  mars 2020, les établissements pharmaceutiques de fabrication de médicaments à usage humain sont autorisés à réaliser des solutions hydro-alcooliques. Cette dérogation a été reconduite jusqu’au 31 mars 2021. 

Consultez la FAQ industrie  pour les questions spécifiques à la préparation des SHA par les industries de santé. 

 

Consulter le tableau récapitulatif  des tests virologiques et sérologiques disponibles dans le cadre de la stratégie de dépistage, téléchargeable sur le site du Cespharm. 

Plus d’informations par métier sur les FAQ officine  et biologie

 

La Direction Centrale de la Police Judiciaire a constaté de nombreuses escroqueries visant notamment des pharmacies sous le prétexte de la crise sanitaire du Covid-19. En effet, des groupes criminels organisés ont profité de la crise pour usurper l’identité de sociétés produisant ou distribuant des masques de protection et du gel hydro-alcoolique et cibler de nombreuses pharmacies afin de les inciter à effectuer des commandes et des paiements sur des comptes bancaires français ou étrangers.

En cette période de confinement et de télétravail, les entreprises, n’ayant pas l’habitude d’appliquer le travail à distance, sont rendues vulnérables aux éventuelles fraudes. En effet, les process habituels mis en place au sein des sociétés pour lutter contre les fraudes financières, dont celle au changement de relevé d’identité bancaire, se trouvent désorganisés. Les fraudeurs peuvent profiter de cette situation de crise sanitaire pour s’immiscer dans les chaînes de paiement des entreprises et percevoir des virements à leur insu.

Quelques conseils pour se prémunir de ces escroqueries :

  • ne répondez pas directement aux sollicitations, contactez votre fournisseur par le biais habituel ;
  • vérifiez l'identité de la personne (morale ou physique) qui se présente à vous ;

En cas de sollicitation malveillante :

  • procédez à un signalement sur la plateforme PHAROS
  • contactez la société usurpée afin de les informer.

L’Ordre appelle les pharmaciens à la vigilance en cette période délicate, en matière de référencement.Il est rappelé également que depuis le 4 mars 2020, les stocks de masques de protection respiratoire de type FFP2 ont été réquisitionné par le gouvernement : il est donc impossible de s'en approvisionner et leur vente est à l'heure actuelle interdite en officine.

Si vous êtes victimes :

  • contactez votre banque afin de lui demander de bloquer le virement ;
  • présentez vous au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie dont vous dépendez pour déposer plainte. Vous pouvez également prendre rendez-vous via le système de pré-plainte en ligne

L’Ordre appelle les pharmaciens à la vigilance en cette période délicate.

 

Au plus fort de la crise sanitaire, le ministère des Solidarités et de la Santé a lancé une plateforme de mise en relation entre les établissements et services sanitaires et médico-sociaux et les professionnels volontaires pour être recrutés et venir en appui de ces structures, soignants comme non-soignants.

Le virus circule toujours et les besoins en renforts humains sont encore importants.

Les pharmaciens disponibles et qui souhaitent effectuer une mission rémunérée (mise à disposition ou contrats à durée déterminée) en soutien à un établissement qui en a besoin, peuvent se déclarer sur la plateforme Renfort-RH .

 

Prévention :

En termes de vaccination, la HAS appelle à reprendre d'urgence les vaccinations, en priorité chez les nourrissons et les personnes fragiles (communiqué de presse du 16 juin 2020).

Accès facilité : 

- Pour les médicaments dispensés au public en PUI (rétrocession), les patients dans l'impossibilité de se déplacer dans les locaux de la PUI où ils récupèrent usuellement leur traitement peuvent se le faire acheminer en pharmacie d'officine via le circuit des grossistes-répartiteurs. Le Ministère des Solidarités et de la Santé a mis à disposition sur son site une fiche  expliquant ce dispositif réservé au renouvellement par les PUI des médicaments rétrocédés y compris ceux sous ATU.

- L’accès à la naloxone  a été renforcé pour les patients à risque.

L’ANSM rappelle les risques de la méthadone et l’importance de disposer de la naloxone - Point d'information du 16 juillet

 

> Ressources documentaires à destination des professionnels de santé

> mesconseilscovid.sante.gouv.fr , un site officiel grand public de prévention et de conseils personnalisés

> Site du Ministère des Solidarités et de la Santé - page spéciale “Coronavirus" (COVID-19 )

Consultez les DGS-Urgent  et s'inscrire à la liste de diffusion 

> Point sur la situation épidémiologique internationale sur le site de Santé Publique France 

> Site du gouvernement - Informations Coronavirus (COVID-19)

> Outils de prévention destinés aux professionnels de santé et au grand public sur le site de Santé Publique France

> Retrouvez sur le site du Cespharm  les fiches d’information professionnelle, affiches, flyers et vidéos sur le coronavirus, mis à votre disposition

> Recommandations spécifiques aux biologistes médicaux :

Recommandations  de la mission nationale de coordination opérationnelle risque épidémique et biologique (COREB)

> Avis du Haut Conseil de la Santé Publique

Recommandations et vidéos pédagogiques  mises à disposition par la société française d’hygiène hospitalière

Communiqués de l’Académie nationale de Pharmacie

Date de mise à jour : 27/11/2020