Retour à la liste des actualités

Conditionnements des médicaments, sous forme orale sèche : l’ANSM à l’écoute de vos remarques

07/11/2017

Etiquetage des conditionnements des médicaments

De nouvelles recommandations sur l’étiquetage des conditionnements des médicaments sous forme orale solide sont en projet et soumises à une consultation publique, qui s’achèvera le 12 novembre.

Quel pharmacien n’a pas un jour été interpellé par un conditionnement posant un problème de lisibilité, de visibilité, de compréhension, voire susceptible d’entraîner une confusion, lors de sa dispensation au patient ?

Au travers de la consultation que vient de lancer l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), les pharmaciens peuvent faire part de leur expertise importante sur ce sujet.

L’Agence rappelle en effet que, si les mentions que doit comporter l’étiquetage sont strictement réglementées par le droit communautaire et le code de la santé publique, des erreurs médicamenteuses pourraient cependant être évitées par un meilleur choix de la typographie, des couleurs, de l’orientation des mentions, etc.

Il était donc intéressant que toutes ces possibilités d’optimisation soient formalisées dans un document d’une trentaine de pages « Recommandations à l’attention des demandeurs et titulaires d’autorisations de mise sur le marché et d’enregistrements relatives à l’étiquetage des conditionnements des médicaments sous forme orale solide (hors homéopathie) » . Celui-ci comprend deux chapitres : conditionnement extérieur (emballage dans lequel est placé le conditionnement primaire) et conditionnement primaire (récipient ou toute autre forme de conditionnement, blister, sachets, flacons…, avec lequel le médicament se trouve en contact direct).

Un tableau préformaté  est mis à disposition pour que vous puissiez transmettre plus facilement vos commentaires.

En savoir plus :

 

Retour à la liste des actualités