Retour à la liste des actualités

Docteur junior : un nouveau statut pour les étudiants en biologie médicale

27/07/2018

Biologie médicale

À partir de 2020, l’étudiant en pharmacie en 4e année de cursus du diplôme d’études spécialisées (DES) de biologie médicale va accéder à une formation sous régime de "l’autonomie supervisée". Objectif : le préparer progressivement à la réalisation autonome de l’ensemble des actes de la discipline.

Les étudiants en biologie médicale (BM), pharmaciens de 4e année de 3e cycle qui accèdent à la phase ultime de consolidation des compétences (phase 3) du DES, vont, à partir de novembre 2020 (date de la rentrée universitaire 2020-2021), bénéficier du statut de "docteur junior".

 

Les conditions de nomination

Le décret n° 2018-571 du 3 juillet 2018  portant dispositions applicables aux étudiants de 3e cycle des études de médecine, d’odontologie et de pharmacie (paru au Journal officiel  daté du 5 juillet) dispose que, pour être nommé "docteur junior", par le directeur général du CHU de rattachement, l’étudiant devra avoir validé la phase d’approfondissement de la spécialité suivie (phase 2), soutenu sa thèse et obtenu le diplôme d’État de docteur en pharmacie.

En concertation avec son coordonnateur local, l’intéressé aura à établir le contrat de formation mentionnant les stages (nombre et nature) auxquels le directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) l’affectera. Il devra également fixer les conditions de réalisation des actes (prévention, diagnostic) qu’il devra accomplir en "autonomie supervisée".

Dans les trois mois suivant leur nomination les docteurs juniors étudiants de 3ème cycle des études de pharmacie en biologie médicale demanderont à être inscrits pour la durée de la phase 3 restant à accomplir, sur un tableau spécial établi et tenu par le Conseil National de l’Ordre des pharmaciens.

 

Vers une autonomie professionnelle

Ce statut permet de diversifier progressivement les actes jusqu’à acquérir une pratique professionnelle autonome sous la supervision d’un biologiste médical (BM). Il  s’accompagne également d’émoluments forfaitaires mensuels, dont les montants suivent l’évolution des traitements de la fonction publique et l’ancienneté en fonction du nombre de stages validés. S’ajoutent une prime d’autonomie supervisée annuelle, des indemnités (transports, hébergement) et le remboursement de frais de déplacement. En cas de stage ambulatoire en zone géographique sous-dense et à plus de 30 kilomètres du CHU, le docteur junior pourra percevoir une indemnité forfaitaire d’hébergement de 200 euros brut mensuels selon l'arrêté qui accompagne le décret .

 

En savoir plus :

Retour à la liste des actualités