Retour à la liste des actualités

Finastéride (Propecia, Chibro-Proscar, génériques) : rappel sur les risques de troubles de la fonction sexuelle et de troubles psychiatriques

08/02/2019

Finastéride (Propecia, Chibro-Proscar, génériques) : rappel sur les risques de troubles de la fonction sexuelle et de troubles psychiatriques

En accord avec l’ANSM, les laboratoires titulaires des autorisations de mise sur le marché des spécialités à base de finastéride souhaitent vous rappeler certaines informations de sécurité concernant les médicaments contenant du finastéride dans les indications « alopécie androgénétique » à la dose de 1 mg et « hypertrophie bénigne de la prostate » à la dose de 5 mg.

  • Les médicaments à base de finastéride sont indiqués chez l’homme uniquement. Ils sont strictement contre-indiqués chez la femme.
  • Des effets indésirables, tels que des symptômes et des troubles psychiatriques ainsi que des troubles de la fonction sexuelle ont été signalés pendant et après l'utilisation du finastéride.
  • Les patients doivent être informés du risque de survenue de ces troubles : 
    • TROUBLES PSYCHIATRIQUES : Anxiété, changements de l'humeur, notamment humeur dépressive, dépression et moins fréquemment des pensées suicidaires. L’apparition éventuelle de ces symptômes doit être surveillée étroitement.
    • TROUBLES SEXUELS : Dysfonction sexuelle (y compris dysfonction érectile, troubles de l'éjaculation et diminution de la libido). Les troubles de la fonction sexuelle, dans certains cas, peuvent persister après l'arrêt du traitement.
  • Si un patient sous finastéride 1 mg (Propecia et génériques, prescrits pour une alopécie) développe des symptômes psychiatriques, il doit arrêter son traitement et consulter un médecin.
  • Si un patient sous finastéride 5 mg (Chibro-Proscar et génériques, prescrits pour une hypertrophie bénigne de la prostate) développe des symptômes psychiatriques, le patient ne peut arrêter seul son traitement mais doit consulter rapidement un médecin.
  • Dans le cas des patients consultant pour l’alopécie androgénique (finastéride 1 mg), il convient de discuter avec le patient du rapport entre les bénéfices attendus et les risques encourus.

Consulter la lettre aux professionnels de santé sur le site de l’ANSM

Retour à la liste des actualités