Retour à la liste des actualités

Lutte contre le trafic de médicaments : ce que peuvent faire les pharmaciens de la distribution

05/12/2018

Lutte contre le trafic de médicaments

À l’occasion d’un webcast, des représentants de l’Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) et un pharmacien inspecteur général de santé publique ont sensibilisé les pharmaciens de la distribution aux détournement et  trafic de médicaments.

Le 14 novembre dernier, plus de 200 pharmaciens ont assisté ou se sont connectés au webcast organisé par le Conseil central de la section C (représentant les pharmaciens de la distribution en gros) consacré aux missions de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP), une structure interministérielle destinée notamment à la lutte contre le trafic de médicaments falsifiés ou détournés.

Intitulé « Mésusage, trafic et détournement de médicaments  », l’événement a permis de mieux saisir l’importance, pour tous les pharmaciens, de contribuer activement aux actions menées par l’OCLAESP. Un enquêteur et un lieutenant-colonel ont présenté leurs missions qu’ils ont illustrées par un cas de trafic de faux médicaments  et par un autre cas de trafic de médicaments détournés.  Ils se sont en effet appuyés sur un trafic de Subutex® pour démontrer le rôle des professionnels de santé, alerter sur l’impact en termes de santé publique et sur l’ampleur financière du phénomène qu’il convient d’empêcher.

Obligation de déclaration

Cet exemple illustre l’intérêt et la nécessité, pour les pharmaciens de la distribution en gros, de surveiller les ventes de médicaments. Les bonnes pratiques de distribution en gros établissent en effet l’obligation de surveiller et signaler aux autorités compétentes toute vente inhabituelle qui pourrait indiquer un détournement ou un mésusage de médicament..

En donnant la parole à l’OCLAESP, le Conseil central de la section C a permis de rendre cette obligation de déclaration plus concrète, en décrivant précisément les conséquences d’une absence de signalement, et en expliquant la nécessité de collaborer avec cette instance qui partage l’objectif de protection de la santé publique.

Le webcast disponible en replay en suivant le lien de l’invitation, la présentation partagée à cette occasion sont à retrouver dans l’Espace pharmaciens  du site de l’Ordre > La vie des conseils > Section C

Retour à la liste des actualités