Retour à la liste des actualités

Pénurie de vaccin anti-VHB : votre futur étudiant est-il à jour ?

24/08/2017

Vaccin étudiant contre l'hépatite B

A l’approche de la rentrée scolaire et universitaire, assurez-vous que l’étudiant, que vous allez éventuellement accueillir, respecte bien l’obligation vaccinale contre le virus de l’hépatite B (VHB).

Face aux fortes tensions d’approvisionnement de vaccins contre l’hépatite B, rencontrées depuis le mois de janvier 2017, la Direction Générale de la Santé (DGS) et la Direction Générale de l’Offre de Soin (DGOS) ont mis en place une organisation spécifique pour assurer la vaccination des étudiants et élèves des professions médicales et paramédicales, prévue par la Loi.  

Le plus souvent, c’est une primovaccination

En effet, une enquête récente montre que, dans la tranche d’âge concernée, la couverture vaccinale contre le VHB est loin d’être optimale (40 %). Lors de votre premier contact avec l’étudiant qui fera son stage au sein de votre établissement, il est donc important de vérifier qu’il a bien respecté, préalablement, les instructions qui lui ont été données par sa faculté ou son institut de formation. Dans le cas d’un stage clinique, en l’absence de vaccination, le calendrier de formation devra être adapté. 

Une démarche en trois temps

  • S’il n’est pas encore vacciné, l’étudiant ou l’élève doit d’abord consulter son médecin traitant pour se faire prescrire deux doses d’Engerix B 20 mg/mL.
  • Muni de l’ordonnance et du courrier de la faculté ou de l’institut de formation dont il dépend, il se rend à la pharmacie à usage intérieur (PUI), qui lui a été indiquée dans ce courrier et qui lui délivre Engerix (la 3e dose de rappel sera administrée après retour à la normale des approvisionnements, en principe à partir du début 2018).
  • L’administration des deux doses initiales est réalisée par le médecin traitant.

Aucun impact sur les autres populations prioritaires

La gestion des stocks nécessaires à cette vaccination des étudiants et élèves est indépendante du contingentement mis en place pour des patients prioritaires, qui peuvent aussi bénéficier de l’administration d’un autre type de vaccin anti-VHB. Ainsi depuis cet été, seuls les adultes insuffisants rénaux ambulatoires, nécessitant une vaccination contre l’hépatite B sont autorisés à se procurer, auprès des PUI autorisées à l’activité de rétrocession au sein des établissements de santé disposant d’un centre de dialyse, une spécialité importée, dénommée Fendrix B 20 mg/0,5 mL, avec un schéma vaccinal différent.

> Instruction n°DGS/CORRUSS/SP1/PP2/DGOS/PF2/RH1/2017/196 du 9 juin 2017 relative à la mise en œuvre de dispositifs spécifiques de gestion des vaccins adultes contre l'hépatite B disponibles en France pendant la période de pénurie

 

Retour à la liste des actualités