Retour à la liste des actualités

Retour sur la 31e Journée de l’Ordre

04/12/2018

Retour sur la 31e Journée de l’Ordre

La 31e Journée de l’Ordre s’est tenue le 26 novembre dernier. Une journée d’échanges et de rencontres particulièrement dense autour de thèmes d’actualité pour la pharmacie.

Devant l’ensemble de la profession et les conseillers ordinaux, Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, a présenté sa vision de la place des pharmaciens au cœur de la réforme du système de santé en soulignant combien cette fin d’année 2018 représentait pour eux une opportunité historique.

Elle a évoqué les nouvelles perspectives qui s’ouvraient pour les confrères (nouvelles missions pour les différents métiers, vaccination, loi de santé), mais aussi les défis pour 2019 (authentification des médicaments à usage humain, répartition pharmaceutique, outre-mer).

Ce discours  a notamment été l’occasion de souligner l’importance cruciale de la qualité à l’officine au service de la sécurité des patients. "Cette exigence est déjà structurée depuis de nombreuses années dans la plupart des filières pharmaceutiques. Il s’agit désormais d’accompagner l’officine dans cette démarche ", a rappelé la présidente de l’Ordre qui s’est engagée à remettre à la ministre des Solidarités et de la Santé une feuille de route permettant de garantir un haut niveau de qualité dans toutes les officines. A cet égard, Carine Wolf-Thal a précisé que l’Ordre dispose d’un levier puissant avec le Dossier Pharmaceutique (DP), pour la diffusion de messages de rappels de lots. L’Ordre a aussi travaillé au développement d’une innovation majeure, solution de blocage lors de la délivrance de produits incriminés par un rappel de lots.

"Cette amélioration continue de la qualité et de la sécurité ouvre également  la voie , j’en suis convaincue, à l’élargissement des missions des pharmaciens ", a accentué Carine Wolf-Thal. Elle a alors souligné le  succès de la vaccination contre la grippe par les pharmaciens d’officine : en moins de deux mois, dans les quatre régions expérimentatrices, le seuil des 500 000 vaccinations a été dépassé. Plus de 100 000 d’entre elles sont des primo-vaccinations. "Nous sommes prêts à accompagner la réussite de la transformation de notre système de santé ", a conclu Carine Wolf-Thal.

Un message entendu par la ministre des Solidarités et de la santé Agnès Buzyn, qui lors d’une allocution diffusée a déclaré : "Au-delà de la vaccination, et conformément au décret du 3 octobre 2018, je pense que nous devons aller encore plus loin dans le rôle du pharmacien en matière de prévention, d’éducation ou de prise en charge et d’accompagnement des patients ."

Autres moments forts de la journée  :

Une année de jurisprudence ordinale. Martine Denis-Linton, conseiller d’Etat, Présidente de la chambre de discipline du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens a présenté le bilan 2017 du contentieux disciplinaire et des sections des assurances sociales puis est revenue sur les fautes disciplinaires récurrentes de ces trois dernières années.

Echanges avec les Présidents de section. Chaque président de Conseil central est revenu sur l’actualité de sa section : bilan partagé de médication, réflexion sur le rôle des pharmaciens de l’industrie, bilan de la commission d’autorisation d’exercice en PUI, authentification des médicaments à usage humain, missions des pharmaciens biologistes ou encore situation tendue des confrères de La Réunion liée à la crise des gilets jaunes.

Signature d’une convention sur les ventes inhabituelles de médicaments avec l’ANSM. Dominique Martin, directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), et Carine Wolf-Thal ont signé une convention pour renforcer la maîtrise des risques, liés aux ventes inhabituelles de médicaments. Ceci passe par un système de surveillance et de signalement spécifique pour cinq molécules.

Conférence sur l’Intelligence artificielle. Jérôme Béranger, chercheur associé à l’Inserm et spécialiste de l’éthique de l’intelligence artificielle, a mis en lumière les implications de l’intelligence artificielle en santé sur l’éthique et la pratique des métiers de la pharmacie. Sa présentation est à retrouver ici .

Table-ronde Prévention, suivi personnalisé des patients et nouvelles technologies. Les experts de la prévention et des nouvelles technologies en santé, ainsi que le représentant des patients participant à cette table-ronde ont apporté des éléments de réponses aux questions : comment l’ensemble de la chaîne pharmaceutique peut s’adapter aux nouveaux besoins des patients ? Quelle place pour les nouvelles technologies dans la transformation des métiers de la pharmacie au bénéfice des patients ?

Étaient présents : Philippe Coatanea, conseiller ordinal en charge du groupe de travail sur les nouvelles technologies, Alain-Michel Ceretti, président de France Assos santé, Liliane Grangeot-Keros, Académie nationale de Pharmacie, Dominique Pon, co-pilote du chantier numérique de la Stratégie "Ma santé 2022", Françoise Amouroux, conseiller ordinal porteur du groupe de travail sur la Prévention.

Table-ronde Qualité pharmaceutique. L’amélioration de la qualité pharmaceutique est aujourd’hui une attente forte de la part des pouvoirs publics pour avancer sur les nouvelles missions qui pourraient être confiées aux pharmaciens. Pourquoi améliorer la qualité ? Comment ? Quel rôle pour les pharmaciens ? Les démarches qualité à l’officine : quels modèles à envisager ?

Pour faire le point sur cet enjeu étaient réunis Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, Franck Lebeugle, directeur général d’Afnor Certification, Dr Catherine Grenier, directrice de l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins à la Haute autorité de santé (HAS), François Bruneaux, Direction Générale de la Santé, adjoint à la sous-directrice des produits de santé, Dominique Jordan, président de la Fédération internationale pharmaceutique (FIP.

Les prix de l’Ordre et du Cespharm : ont été attribués respectivement à Emilie Petit-Jean, pharmacien hospitalier et à Pierre Sonnier,  docteur en pharmacie spécialisé dans l’éducation pour la santé. Ces deux prix ont pour objectif de mettre en avant les travaux de jeunes pharmaciens répondant à des problématiques essentielles de la profession.

Comme l’année dernière, les participants ont pu se faire vacciner sur place. Dans un contexte où l’Ordre s’engage en faveur de la vaccination des professionnels de santé,  100 personnes ont profité de cette occasion, Carine Wolf Thal ayant donné l’exemple.

Il était également possible de se renseigner auprès de conseillers ordinaux sur les élections ordinales qui se dérouleront l’année prochaine. L’enjeu : susciter des vocations pour que de nouveaux visages viennent construire l’avenir de la profession.

 

Avec pour objectif de placer les pharmaciens au cœur de la transformation du système de santé français, la Présidente du CNOP a lancé des groupes de réflexion sur de la prévention, les nouvelles technologies et la pharmacie clinique. Ces groupes de travail ont donné lieu à trois rapports assortis de propositions, dévoilés lors de la journée de l’Ordre.

 

Retour à la liste des actualités