Retour à la liste des actualités

« Un recours et un soutien pour les confrères »

10/09/2018

Paroles de conseiller ordinal

AM., responsable du LBM d’une clinique, conseiller ordinal en section G depuis 1998, et représentant de la section au Conseil national depuis 2012.

Concrètement, comment se traduit votre activité de conseiller ordinal ?

Mon rôle - notre rôle – de conseiller se partage entre une action nationale, essentiellement lors d’une réunion mensuelle à Paris consacrée à l’actualité, aux orientations de la profession et aux chambres disciplinaires, et une action de terrain.

Nous apportons à nos confrères un recours et un soutien en matière juridique, car la législation qui régit leur exercice est très complexe. Nous avons également un rôle de conciliateur, en les aidant en cas de conflit à trouver un terrain d’entente, ce qui peut leur permettre d’éviter une action en justice, toujours difficile.

Nous avons également un rôle de représentation locale : il m’arrive assez souvent de participer à des réunions au sein d’instances locales comme l’ARS, la Faculté, etc. J’assure également tous les deux ans une conférence destinée aux Internes en Pharmacie, afin de les informer sur le rôle des Ordres professionnels, et de répondre à leurs interrogations sur l’évolution de notre profession, sur les devoirs qui seront les leurs, et sur les pièges qu’ils devront éviter dans leur vie professionnelle.

Représentant la section G au Conseil national, j’y informe mes collègues des autres sections des spécificités de la biologie médicale, au sein des différents métiers de la pharmacie. Je participe à la gestion et au fonctionnement de l’Ordre, et siège au Conseil de Discipline du Conseil National, juridiction d’appel.

Qu’est-ce qui vous a mené à vous présenter à l’Ordre ?

En tant que membre de l’Association des biologistes de ma région, réunissant des biologistes médecins et pharmaciens, je m’occupais beaucoup de formation continue. C’est dans ce contexte que l’on m’a demandé de me présenter à l’Ordre.

Que diriez-vous à quelqu’un qui hésite à se porter candidat ?

S’il demande un investissement personnel en temps et en énergie, l’engagement ordinal est une source de satisfactions, de connaissances et de contacts humains incomparable.

Pour en savoir plus sur le rôle et les missions du conseiller ordinal

Retour à la liste des actualités