Retour à la liste des actualités

Valsartan : priorisation des prescriptions et dispensations dans un contexte de fortes tensions d’approvisionnement

22/08/2018

Valsartan : priorisation des prescriptions et dispensations dans un contexte de fortes tensions d’approvisionnement

A la suite du rappel mondial de certains médicaments à base de valsartan consécutif à l’identification d’un défaut de qualité d’importants reports vers les médicaments à base de valsartan non concernés par ce rappel sont observés.

Afin de préserver les stocks de valsartan restants et de garantir la prise en charge des patients pour lesquels il n’existe pas d’alternative l’ANSM, en lien avec les sociétés savantes et les ordres nationaux concernés, a mis en place un contingentement selon les recommandations de la HAS et de la SFHTA  . 

Retrouver le tableau de suivi des disponibilités des médicaments à base de valsartan en France sur le site de l'ANSM. 

Informations pour les médecins :

  • Les initiations de traitement par valsartan doivent être évitées
  • En cas de renouvellement, les prescriptions de valsartan doivent être réservées aux patients :
  1. Souffrant d’insuffisance cardiaque et non contrôlés par candesartan ou losartan
  2. En traitement du post-infarctus du myocarde
  3. Atteints d’hypertension artérielle équilibrés, traités en polythérapie (thérapie associant du valsartan à d’autres classes comme les inhibiteurs calciques, les bétabloquants et/ou les diurétiques thiazidiques)

Informations pour les pharmaciens :

  • Rappeler aux patients qu’ils ne doivent en aucun cas arrêter d’eux-mêmes leur traitement sans avoir consulté un médecin.
  • En cas de rupture de stock de la spécialité contenant du valsartan prescrite, prendre contact avec le médecin* qui décidera de la conduite à tenir et du changement de traitement.

Un numéro vert 0.800.97.14.03 est disponible, du lundi au vendredi de 9h à 19h, pour répondre aux questions des patients.

*En application de l’article L.5125-23 du Code de Santé publique  : « Le pharmacien ne peut délivrer un médicament ou produit autre que celui qui a été prescrit, ou ayant une dénomination commune différente de la dénomination commune prescrite, qu'avec l'accord exprès et préalable du prescripteur, sauf en cas d'urgence et dans l'intérêt du patient. »  

En savoir plus : 

Point d'information de l'ANSM - Conduite à tenir dans un contexte d'approvisionnement des médicaments à base de valsartan (22/08/2018)

Dossier Valsartan sur le site de l'ANSM  , dont des questions-réponses sur le rappel de lots

Retour à la liste des actualités