Covid-19

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens d'officine ICI

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens de PUI ICI

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens de l'industrie ICI

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens biologistes médicaux ICI

> Consultez la foire aux questions - Pharmaciens de la distribution en gros ICI

Information mise à jour le 23/11/2020 :
  • Tableau récapitulatif des mesures dérogatoires prises dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

 

 

Cas possible 

Toute personne présentant des signes cliniques d’infection respiratoire aiguë avec une fièvre ou une sensation de fièvre. Pour plus d’information sur le tableau clinique compatible avec le COVID-19, veuillez consulter la fiche réflexe  de la mission COREB nationale. 

Cas probable 

a) Toute personne présentant des signes cliniques d’infection respiratoire aiguë dans les 14 jours suivant un contact étroit avec un cas confirmé de COVID-19, OU 

b) Toute personne présentant des signes cliniques d’infection respiratoire aiguë et des signes visibles en tomodensitométrie thoracique évocateurs de COVID-19.

Cas confirmé

Toute personne, symptomatique ou non, avec un prélèvement confirmant l’infection par le SARS-CoV-2. 

Source : Santé publique France

 

 

Consultez les FAQ officinePUI , industriebiologiedistribution en gros , pour les questions pratiques relatives à l'approvisionnement, la distribution et l’utilisation des masques, spécifiques à chaque métier ou contexte d’exercice.

 

Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2020 2021: premières mobilisations du stock Etat à destination des EHPAD sans PUI

[DGS-URGENT] 2020_59 diffusé le samedi 21 novembre 2020

Mesdames, Messieurs,

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a démarré le 13 octobre dans un contexte sanitaire complexe lié à la circulation active de la COVID-19. En cohérence avec l’avis de la Haute Autorité de santé rendu en mai dernier, la lettre ministérielle du 13 octobre dernier vous a demandé ainsi qu’à l’ensemble des professionnels de santé de réserver en priorité la vaccination aux personnes ciblées par les recommandations vaccinales contre la grippe et aux professionnels des établissements de santé et du champ médico-social.

Après un mois de campagne de vaccination, le bilan est positif et marqué par une très forte mobilisation des acteurs avec une dynamique de vaccination en direction des populations cibles et une adhésion renforcée de ces dernières dans des proportions supérieures aux années précédentes.

Afin de poursuivre l’objectif de santé publique d’une progression sensible de la couverture vaccinale des plus fragiles et des plus exposés, l’Etat a constitué pour la première fois un stock d’Etat de plus de 2 millions de doses de vaccins.

La priorisation vers les populations cibles des recommandations vaccinales continuera donc de s’appliquer.

La mobilisation du stock État va entrer dans une phase opérationnelle se traduisant par plusieurs séquences successives de mise à disposition des vaccins.

Les premières doses de vaccins disponibles au sein du stock Etat, seront destinées aux EHPAD sans PUI ayant des besoins complémentaires en vaccins pour achever la vaccination des résidents et des professionnels à leur contact.

  • Les résidents pourront être vaccinés avec le vaccin Fluzone®HD indiqué chez les personnes de 65 ans et plus.
  • Les professionnels seront vaccinés avec du Vaxigrip® Tetra (finnois)

Compte tenu de cette priorité vers les EHPAD sans PUI, un premier flux de livraison vers les pharmacies d’officine référente sera opéré par vos agences de répartition habituelles. Vous pourrez commander des boîtes de 10 seringues en utilisant le code CIP 34009 2809986 0 à partir du vendredi 27 novembre. Le flux sera réitéré les semaines suivantes jusqu’à couverture totale des besoins pour ces établissements.

Le premier flux de livraison de la semaine du 23 novembre concernera exclusivement le vaccin Fluzone® HD et sera orienté vers les résidents d’EHPAD sans PUI de 65 ans et plus, conformément à l’AMM de ce produit. Il sera opéré par vos agences de répartition habituelles. Ce premier flux concernera 70 000 doses soit 7 000 boîtes.

Le second flux de livraison de la semaine du 30 novembre concernera prioritairement le vaccin Fluzone® HD et sera orienté vers les résidents d’EHPAD sans PUI de 65 ans et plus, complété du vaccin Vaxigrip® Tetra. Il sera opéré par vos agence de répartition habituelles selon un flux poussé par les répartiteurs en fonctions des besoins exprimés par les EHPAD via une enquête spécifique.

Si à l’issue de la délivrance auprès des EHPAD qui ont exprimé des besoins de vaccins Fluzone® HD pour leurs résidents, vous disposez de quantités résiduelles de vaccins, ceux-ci pourront être mis à disposition des personnes de 65 ans et plus en ville, munies de leurs bons de vaccination. Les quantités commandées pourront être contrôlées par les ARS.

Rôle de la pharmacie d’officine référente de l’EHPAD dans le circuit de distribution (1 EHPAD = 1 officine) :

  • Les EHPAD seront informés par les ARS de la nécessité de se faire connaître auprès de vous s’ils ont des besoins en vaccins complémentaires pour leurs résidents et leurs professionnels.
  • A compter de la fin de cette semaine ou début de semaine prochaine, vos URPS en lien avec les ARS ou votre ARS vous adresseront une enquête que vous devrez lancer auprès de vos EHPAD clients pour connaître leurs besoins (fichier joint).

Vous remonterez votre enquête auprès de votre URPS à la date indiquée par celle-ci. Votre attention est appelée sur la nécessité de renseigner très précisément les champs relatifs à l’identification de l’EHPAD (Finess géographique) et de votre officine (obligatoirement le Finess géographique de l’officine pour pouvoir recevoir les vaccins).

Pour retrouver son finess géographique : http://finess.sante.gouv.fr/fininter/jsp/rechercheAvancee.jsp

La consolidation de cette enquête au niveau national après validation des ARS, permettra aux répartiteurs d’assurer des flux de livraison ciblés sur les officines desservant des EHPAD sans PUI ayant encore des besoins de vaccination pour leurs résidents et leurs professionnels.

Description du produit et de son conditionnement :

Vaccin Fluzone® HD importé des USA conditionné en boîte de 10 sans aiguilles

Exemples de référence des aiguilles type Becton Dickinson (BD)

BD Microlance 3 « Orange » 25G / longueur 16 mm : code 3401066106335

BD Microlance 3 « Bleu » 23G / longueur 16 mm : code 3401066104782

Exemples de références d’aiguilles séparées présentes dans les vaccins Sanofi en France (Terumo) 

Hypodermic Needle-K-PACK II 25Gx 5/8''- 0,5 x 16 mm code KN-2516RB05

Hypodermic Needle-K-PACK II 23Gx 1''- 0,6 x 25 mm code KN-2325RB

Vaxigrip® Tetra (finnois) conditionné en boîte de 10 avec aiguilles

Modalités de déconditionnement et honoraires :

  • Honoraire de Distribution : indemnité de 1€ HT versée par la CNAM à la personne dont relève l’établissement pharmaceutique de distribution en gros pour chaque unité de vaccin vers un établissement de santé ou une pharmacie d’officine.
  • Le pharmacien peut effectuer un déconditionnement consistant à prélever dans une boite de vaccins une unité de vaccin en vue de procéder à la vaccination de la personne ou à la délivrance de l’unité.
  • Le pharmacien, lorsque la dose déconditionnée est délivrée à la personne fournit, si nécessaire, l’aiguille permettant l’injection de l’unité ainsi qu’un conditionnement secondaire permettant d’assurer le transport (respect de la chaîne du froid) et la conservation. Il s’assure de la fourniture d’une notice en français avec le vaccin.

Modalités de facturation et de traçabilité :

  • Gratuité de la délivrance du vaccin pour les personnes pour lesquelles la vaccination antigrippale est recommandée.
  • Facturation de la délivrance d’une unité de vaccin :  1,99 € toutes taxes comprises à l’assurance maladie. A ce montant s’ajoutent les honoraires de dispensation correspondants et les éventuelles majorations prévues ci-dessous : 

DOM ou COM

Majoration applicable

Réunion

1,264

Martinique

1,323

Guadeloupe

1,323

Guyane

1,34

Mayotte

1,36

  • Facturation de la vaccination quand effectuée par le pharmacien : 6,30€ HT en métropole et 6,60€ HT en DOM ou COM facturés à l’assurance maladie. Prise en charge au taux de 70% par sécurité sociale (100% si ALD)
  • La traçabilité est assurée dans les conditions du droit commun via les codes CIP 13 ou UCD 13.

D’autres informations vous seront délivrées pour la mobilisation des autres vaccins du stock Etat.

Votre participation est ainsi essentielle dans le recueil des besoins en vaccins des EHPAD sans PUI dont vous êtes acteurs clés.

Je vous remercie de votre mobilisation pour assurer la mise en œuvre cette stratégie vaccinale au bénéfice des personnes les plus fragiles et du système de santé.

 

Pr. Jérôme SALOMON

Directeur général de la santé

Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs_urgent_n2020_59_mobilisation_stock_etat_vaccins_grippe.pdf

 

Consulter le tableau récapitulatif  des tests virologiques et sérologiques disponibles dans le cadre de la stratégie de dépistage, téléchargeable sur le site du Cespharm. 

Plus d’informations par métier sur les FAQ officine  et biologie

 

La Direction Centrale de la Police Judiciaire a constaté de nombreuses escroqueries visant notamment des pharmacies sous le prétexte de la crise sanitaire du Covid-19. En effet, des groupes criminels organisés ont profité du début de la crise pour usurper l’identité de sociétés produisant ou distribuant des masques de protection et du gel hydro-alcoolique et cibler de nombreuses pharmacies afin de les inciter à effectuer des commandes et des paiements sur des comptes bancaires français ou étrangers.

Selon INTERPOL, plus de 2.000 bannières publicitaires en lien avec le Covid-19 ont été recensées sur Internet, proposant principalement des masques et des gels hydro-alcooliques contrefaits et/ou de mauvaise qualité.

En cette période de confinement et de télétravail, les entreprises, n’ayant pas l’habitude d’appliquer le travail à distance, sont rendues vulnérables aux éventuelles fraudes. En effet, les process habituels mis en place au sein des sociétés pour lutter contre les fraudes financières, dont celle au changement de relevé d’identité bancaire, se trouvent désorganisés. Les fraudeurs peuvent profiter de cette situation de crise sanitaire pour s’immiscer dans les chaînes de paiement des entreprises et percevoir des virements à leur insu.

Manière d'opérer :

Le ou les auteurs usurpent l'identité de sociétés produisant ou distribuant masques ou gel. Ils contactent les pharmacies afin de leur proposer de passer une commande. Ils profitent de cette période engendrant troubles et stress pour manipuler leur interlocuteur. Les paiements sont effectués sur des comptes bancaires français ou étrangers. Bien sûr, les clients ne sont jamais livrés.

Quelques conseils pour se prémunir de ces escroqueries :

  • ne répondez pas directement aux sollicitations, contactez votre fournisseur par le biais habituel ;
  • vérifiez l'identité de la personne (morale ou physique) qui se présente à vous ;

En cas de sollicitation malveillante :

  • procédez à un signalement sur la plateforme PHAROS
  • contactez la société usurpée afin de les informer.

L’Ordre appelle les pharmaciens à la vigilance en cette période délicate, en matière de référencement.Il est rappelé également que depuis le 4 mars 2020, les stocks de masques de protection respiratoire de type FFP2 ont été réquisitionné par le gouvernement : il est donc impossible de s'en approvisionner et leur vente est à l'heure actuelle interdite en officine.

Si vous êtes victimes :

  • contactez votre banque afin de lui demander de bloquer le virement ;
  • présentez vous au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie dont vous dépendez pour déposer plainte. Vous pouvez également prendre rendez-vous via le système de pré-plainte en ligne

L’Ordre appelle les pharmaciens à la vigilance en cette période délicate, en matière de référencement.Il est rappelé également que depuis le 4 mars 2020, les stocks de masques de protection respiratoire de type FFP2 ont été réquisitionné par le gouvernement : il est donc impossible de s'en approvisionner et leur vente est à l'heure actuelle interdite en officine. 

 

> Lancement d'une plateforme de gestion des professionnels de santé volontaires en cas de crise (DGS)

Possibilités pour un diplômé ou un étudiant en pharmacie d’assurer une mission de renfort 

De nombreux confrères ou étudiants se sont manifestés auprès de l’Ordre en proposant leurs services afin d’aider des pharmaciens.L’Ordre salue ce volontariat qui peut prendre 3 formes différentes 

1-  Reprendre un exercice pharmaceutique ou de biologie médicale

L’inscription est conditionnée à l’exercice dans une structure autorisée. En l’absence d’activité prévue, l’inscription au Tableau n’est pas possible.

Aucune mesure dérogatoire pour l’exercice pharmaceutique ne s’applique à ce jour dans le cadre de la crise “covid 19”. Cet exercice nécessite donc d’être inscrit au Tableau de l’Ordre afin de garantir les conditions de diplôme, de compétence, de moralité, d’indépendance.

Qu’il s’agisse d'une première inscription ou d’une réinscription au tableau de l’ordre, la demande est à adresser à : 

Pour un exercice en France métropolitaine : 

- Pour les pharmaciens de l’industrie et de la distribution en gros : webbc@ordre.pharmacien.fr  

- Pour les adjoints en officine ou relevant de la section D : webd@ordre.pharmacien.fr

- Pour les pharmaciens hospitaliers : webh@ordre.pharmacien.fr

- Pour les pharmaciens biologistes-médicaux : webg@ordre.pharmacien.fr  

Pour les pharmaciens de l’Outre-mer tous métiers confondus : webe@ordre.pharmacien.fr  

La liste des pièces à founir est disponible sur le site Internet de l’Ordre des pharmaciens , en fonction du métier exercé et/ou du lieu d’exercice.

Le Conseil saisi d'une demande d'inscription pourra notamment souhaiter vérifier l’actualisation des connaissances à l’appui de justificatifs à fournir (en cas de radiation de longue date notamment) (cf. article L. 4231-1 et R. 4222-4-1 II du code de la santé publique).

2- S’inscrire dans la réserve sanitaire ou tout autre volontariat lorsqu’on est pharmacien ou étudiant en pharmacie

Jusqu’à nouvel ordre, en raison d’un afflux important de volontariat, le site de Santé Publique France (SPF) informe que les nouveaux dossiers de réservistes sanitaires pharmaciens ne peuvent être constitués. 

Bien que les inscriptions dans la Réserve sanitaire soient reportées, SPF demande de privilégier le dispositif spécifique mis en place par le Ministère des Solidarités et de la Santé jusqu’à nouvel ordre. Ainsi, tous les professionnels de santé en activité (salarié, libéral), sans emploi ou retraités, volontaires pour renforcer le système de santé dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 doivent se faire connaître en s’enregistrant via le formulaire du Ministère des Solidarités et de la Santé.

Cliquez ici pour accéder au formulaire

Par la suite, le pharmacien pourra être mobilisé :

  • par l’agence régionale de santé pour venir en renfort dans sa région ;
  • par le Ministère des Solidarités et de la Santé pour venir renforcer les équipes soignantes des régions fortement impactées par l’épidémie de coronavirus (Covid-19)

En tout état de cause, il est rappelé que les professionnels, souhaitant exercer de manière effective la pharmacie ou la biologie médicale, doivent être inscrits au Tableau de l’Ordre (voir ci-dessus). Les étudiants ne pourront exercer des responsabilités pharmaceutiques qu’en conformité avec les textes en vigueur.

En savoir plus : http://www.ordre.pharmacien.fr/Nos-missions/L-examen-de-la-capacite-a-exercer-la-pharmacie/L-inscription-au-tableau

3- Etre bénévole dans un établissement public ou privé

Le bénévole est la personne qui apporte son concours à un établissement à l'occasion d'activités diverses dans le cadre de la réalisation d'un service public mais également dans des situations d'urgence. Le bénévole est donc la personne qui, en sa seule qualité de particulier, apporte une contribution effective et justifiée à un service public, dans un but d'intérêt général, soit concurremment avec des agents publics, soit sous leur direction après réquisition ou sollicitation, soit spontanément. 

Le volontaire doit alors signer une convention dont le modèle est fixé page 13 du document : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/modalites-renfort-rh-covid-19.pdf

 

Prévention :

En termes de vaccination, la HAS appelle à reprendre d'urgence les vaccinations, en priorité chez les nourrissons et les personnes fragiles (communiqué de presse du 16 juin 2020).

Accès facilité : 

- Pour les médicaments dispensés au public en PUI (rétrocession), les patients dans l'impossibilité de se déplacer dans les locaux de la PUI où ils récupèrent usuellement leur traitement peuvent se le faire acheminer en pharmacie d'officine via le circuit des grossistes-répartiteurs. Le Ministère des Solidarités et de la Santé a mis à disposition sur son site une fiche  expliquant ce dispositif réservé au renouvellement par les PUI des médicaments rétrocédés y compris ceux sous ATU.

- L’accès à la naloxone  a été renforcé pour les patients à risque.

L’ANSM rappelle les risques de la méthadone et l’importance de disposer de la naloxone - Point d'information du 16 juillet 

 

 

> Ressources documentaires à destination des professionnels de santé

> mesconseilscovid.sante.gouv.fr , un site officiel grand public de prévention et de conseils personnalisés

> Site du Ministère des Solidarités et de la Santé - page spéciale “Coronavirus" (COVID-19 )

Consultez les DGS-Urgent  et s'inscrire à la liste de diffusion 

> Point sur la situation épidémiologique internationale sur le site de Santé Publique France 

> Site du gouvernement - Informations Coronavirus (COVID-19)

> Outils de prévention destinés aux professionnels de santé et au grand public sur le site de Santé Publique France

> Retrouvez sur le site du Cespharm  les fiches d’information professionnelle, affiches, flyers et vidéos sur le coronavirus, mis à votre disposition

> Recommandations spécifiques aux biologistes médicaux :

Recommandations  de la mission nationale de coordination opérationnelle risque épidémique et biologique (COREB)

> Avis du Haut Conseil de la Santé Publique

Recommandations et vidéos pédagogiques  mises à disposition par la société française d’hygiène hospitalière

Communiqués de l’Académie nationale de Pharmacie

Date de mise à jour : 23/11/2020