Retour à la liste des actualités

La stratégie nationale de santé en ligne

03/01/2018

Stratégie nationale de santé

A l’issue de la concertation lancée en novembre, la stratégie nationale de santé pour 2018-2022 a été mise en ligne le 20 décembre. Ce qu’il faut en retenir.

5 000 personnes ont répondu à la consultation lancée par le ministère des Solidarités et de la Santé sur le texte qui va constituer le cadre de la politique de santé entre 2018 et 2022. Deux tiers des participants étaient des professionnels de santé ou des « associations », et un tiers des usagers individuels. La Conférence nationale de santé a également rendu un avis. 

Le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens a, pour sa part, fait une série de propositions très concrètes à la direction générale de l’offre de soins (DGOS) lors de cette phase de consultation, autour des 4 axes à partir desquels s’organiseront les grands chantiers en matière de santé, à moyen et long terme :

  • La prévention et la promotion de la santé ;
  • La lutte contre les inégalités sociales et territoriales d’accès à la santé ;
  • La nécessité d’accroître la pertinence et la qualité des soins ;
  • L’innovation.

A noter que le texte définitif mentionne une réflexion sur l’automédication et la dispensation à l’unité à venir.

Cette stratégie est entérinée dans un décret du 29 décembre 2017  co-signé par l’ensemble des ministres. La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn a indiqué qu’elle ne se traduirait pas dans une loi spécifique, mais que des mesures ponctuelles pourront être inscrites dans les LFSS. Cette stratégie se déclinera également au travers des plans régionaux de santé en cours d’élaboration par les Agences régionales de santé (ARS). 

Les pharmaciens ont toute leur place dans cette stratégie nationale de santé. Des expérimentations pourront ainsi être proposées en région aux ARS.

Au sein de ces quatre axes précédemment cités, onze domaines d’action prioritaires sont déclinés en 43 objectifs nationaux d’amélioration de la santé et de la protection sociale contre les conséquences de la maladie, de l’accident et du handicap. 

Un volet précise sept priorités spécifiques à la politique de santé de l’enfant, de l’adolescent et du jeune. Deux objectifs propres à la Corse et quatorze objectifs propres à l’outre-mer sont également définis.

Stratégie nationale de santé 2018-2022

Pour en savoir plus :

Retour à la liste des actualités